Mié. Feb 28th, 2024

Image de couverture : Des Israéliens célèbrent le retour d’otages de Gaza, devant la base militaire d’Ofakim, dans le sud d’Israël, le 30 novembre 2023. MENAHEM KAHANA / AFP

  • Israël a annoncé mercredi soir la libération d’un nouveau groupe d’otages : dix Israéliens, dont plusieurs binationaux, et quatre Thaïlandais. Le Hamas avait par ailleurs annoncé plus tôt la libération de deux otages russes, qui sont arrivées en Israël.
  • S’adressant à CNN, le porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge Jason Straziuso a déclaré que son organisation n’avait pas encore pu rendre visite aux otages détenus à Gaza. « Nous sommes prêts à rendre visite aux otages détenus par le Hamas pour vérifier leur état de santé et leur administrer des médicaments, mais nous ne pourrons le faire que si nous en avons l’autorisation. Nous ne savons pas où les otages sont détenus », a-t-il déclaré à la chaîne de télévision américaine.
  • L’armée israélienne et le Shin Beth (service de renseignement) annoncent, sur Telegram, « avoir éliminé deux commandants terroristes de haut rang, dont Muhammad Zubeidi, chef des brigades de Jénine, qui a mené des fusillades ».
  • Le Croissant-Rouge palestinien a affirmé que l’armée israélienne « empêchait les ambulanciers d’atteindre un quartier assiégé du camp de réfugiés de Jénine [en Cisjordanie], malgré la présence de blessés », sur X.
  • Israël « vérifie » la mort d’un bébé, de son frère et de leur mère annoncée par le Hamas. Plus tôt, les brigades Al-Qassam, branche armée du Hamas, avaient annoncé dans un communiqué la mort de Shiri, Ariel et Kfir Bibas, « tués dans un bombardement de la bande de Gaza » par les forces israéliennes.
  • Cinq bébés prématurés ont été découverts morts dans un hôpital de la ville de Gaza, au cœur des combats avant la trêve entre Israël et le Hamas, entrée en vigueur vendredi, a annoncé mercredi à l’Agence France-Presse (AFP), le porte-parole du ministère de la santé de la bande de Gaza, administrée par le Hamas.
  • « Notre peuple fait face à une menace existentielle », a lancé mercredi à l’ONU le ministre des affaires étrangères palestinien, assurant malgré tout que le « peuple palestinien est là pour rester ».

Retrouvez notre précédent direct en cliquant sur ce lien.

Lire tous nos articles sur la guerre entre Israël et le Hamas

Synthèse. Ce que l’on sait des conditions de détention des otages israéliens libérés

Décryptage. Israël-Hamas : « Le Monde » face à la guerre des images

Les faits. A Gaza, une trêve fragile pour de nouvelles libérations d’otages

Récit. Pourquoi Yahya Sinouar, l’inflexible chef du Hamas, est le maître du jeu à Gaza

Décryptage. La difficile équation de Benyamin Nétanyahou, entre la trêve pour les otages et la guerre contre le Hamas

Entretien. Serge Sur, universitaire : « Le Moyen-Orient est un tombeau du droit international »

Tribune. « Il faut une véritable offensive de paix au Proche-Orient »

Décryptage. Avec la libération d’otages au compte-gouttes, le Hamas poursuit la guerre contre Israël sur le terrain psychologique

Entretien. Khaled Mansour, ancien porte-parole d’agences onusiennes : « A Gaza, plus de cent employés des Nations unies sont morts, c’est sans précédent »

Editorial. Libérer tous les otages de Gaza

Chronique. Jamais la Palestine n’a autant souffert

Les faits. L’aide humanitaire arrive dans Gaza privée d’eau, de nourriture et de médicaments

Vidéo. L’émotion après la libération des premiers otages

Récit. Israël-Palestine, deux familles dans le fracas de l’histoire

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *